Le sourire au Havre

Mis à jour : 4 juil. 2019


Le soleil était de la partie, ce vendredi 24 mai, quand notre autocar a pris le chemin du Havre. Monsieur Le Cam, notre professeur principal, était heureux de nous emmener dans cette ville qu'il apprécie et connaît depuis toujours.

Madame Benard (SVT) et monsieur Duret (histoire-géographie) nous accompagnaient également.

Nous avons traversé les départements des Yvelines et de ('Eure, en côtoyant la

Seine, que nous avons franchie au pont de Tancarville. Quand nous sommes arrivés au Havre, nous avons découvert le stade Océane et son beau revêtement bleu et, non loin de lui, de l'autre côté de la route, l'abbaye de

Graville, bâtie sur une colline. Dans le centre-ville, nommé « Cité Perret », nous avons remarqué le bassin du Commerce, où vaguait une flottille de petits voiliers, le Volcan, un grand théâtre blanc conçu par Farchitecte brésilien Oscar Niemeyer, et l'église Saint-Joseph, haute, élégante et moderne où nous sommes entrés. Nous nous sommes dirigés ensuite vers la cathédrale Notre

Dame, en cours de restauration, et le Muséum d'Histoire naturelle où nous avons visité une exposition passionnante dédiée à la vie des abeilles. Une salle abritait une ruche qu'un guide chaleureux nous a présentée.

A midi, longeant la plage de galets qui borde la Manche, nous sommes allés pique-niquer sur les hauteurs de Sainte-Adresse, dans une petite école. Le repas terminé, nous sommes retournés au Havre pour nous rendre au MuMa

(musée Malraux) où nous avons contemplé les tableaux de Raoul Dufy, un peintre havrais fantaisiste et rigoureux, amoureux du bleu. En repartant vers Montigny, nous avons pu admirer plusieurs navires à quai : le Crown Princess, un géant des mers, et YEtretat, un ferry assurant la liaison avec le port anglais de Portsmouth.

Le soleil brillait encore et la fête de l'école battait son plein quand nous sommes rentrés au collège. Nous nous sommes alors immergés dans un océan de joie, de bonne humeur, avec Je sourire du Havre dans notre cœur.

Adrien Caroff, Raphael Meze, Ruben Pereira Carrazedo et leur professeur de français

23 vues

Posts récents

Voir tout